Hypnose et sommeil / insomnie

Hypnose Sommeil Insomnie 1

En France, environ 1 personne sur 4 est concernée par les troubles du sommeil, et dans la majorité des cas, les somnifères sont souvent préconisés pour résoudre le problème. Pourtant, au-delà de leur efficacité sur le court terme, ils ne constituent en rien une solution durable ou qui puisse avoir un impact sur les causes de ces troubles.

À la différence de ces sédatifs, qui certes permettent de s’endormir rapidement, mais qui impliquent de nombreux effets secondaires tout aussi néfastes que le manque de sommeil lui-même (sommeil peu réparateur, troubles de l’humeur, confusion et dépendance), il existe des solutions douces, telles que l’hypnose classique, l’hypnose Ericksonienne et le RITMO (une technique proche de l’EMDR), qui permettent de travailler directement à la source du problème tout en vous aidant à retrouver un sommeil réparateur de manière durable.

Le sommeil, indispensable au bon fonctionnement de l’organisme

Lorsqu’il est question de troubles du sommeil, il est courant de penser en première instance à l’insomnie (l’absence de sommeil). Pourtant d’autres types de troubles du sommeil existent : les parasomnies (somnambulisme, terreurs nocturnes, éveils confusionnels, bruxisme nocturne), les troubles du système circadien (des dysfonctionnements de l’horloge interne) et les hypersomnies (la narcolepsie ou le syndrome de Kleine-Levin entre autres).

Les origines et les causes des troubles du sommeil

Si les facteurs environnementaux (pollution, bruit, température, confort) ou la prise de substances (café, thé, alcool, drogue, médicament) peuvent altérer la qualité du sommeil, le stress, un état d’anxiété ou d’hyper vigilance, tout comme certaines blessures physiques ou douleurs émotionnelles sont souvent les grands responsables de ce type de troubles.

Si vous devez faire face à une situation stressante, voire angoissante, dans votre vie quotidienne, il y a de grandes chances que votre système nerveux se retrouve dans un état de sur sollicitation continu. Le soir venu, il aura plus de mal à se réguler et à rétablir son niveau d’activité normal, entraînant alors des difficultés à s’endormir, des réveils nocturnes et autres symptômes connus des personnes souffrants de troubles du sommeil.

Les conséquences du manque de sommeil

En apparence anodins, les troubles du sommeil peuvent pourtant s’avérer un frein pour le bon déroulement de la vie quotidienne, car les conséquences d’une mauvaise nuit de sommeil ne s’arrêtent pas à la porte de la chambre à coucher.

Hypnose Sommeil Insomnie 2

Quelle que soit l’origine et le type de troubles, les conséquences sont souvent les mêmes : irritabilité, fatigue chronique, somnolence voire épuisement, baisse des capacités intellectuelles, troubles visuels, de la mémoire, de l’attention ou de l’humeur.

La perspective de passer une mauvaise nuit peut elle-même être une source d’angoisse supplémentaire, à tel point que les personnes souffrantes peuvent en venir à développer la “peur d’aller dormir”. Un cercle vicieux auquel il est indispensable de mettre en terme pour protéger sa santé et son intégrité physique et psychologique.

L’hypnose et l’auto hypnose pour aider à retrouver le sommeil

Certains facteurs externes responsables d’un mauvais sommeil ou de difficultés à s’endormir sont facilement gérables. Il sera alors question de revoir ses habitudes quotidiennes, sa consommation de substances “excitantes”, de réduire les écrans avant d’aller se coucher ou encore de créer un environnement propice à une nuit paisible (un lit et des draps propres, une chambre rangée, un environnement calme).

Cependant, lorsque la cause de l’insomnie ou des terreurs nocturnes est de nature psychologique, l’environnement extérieur direct n’a que très peu d’impact, car l’origine du problème est bien plus profonde.

L’hypnose, la technique RITMO, l’EFT ou encore la PNL peuvent alors vous être d’une grande aide pour retrouver le sommeil rapidement.

Mon travail en tant qu’hypnothérapeute

Si le but de l’hypnose du sommeil est souvent le même, à savoir, aider à calmer le mental, libérer les blocages internes, identifier et reprogrammer les automatismes inconscients responsables des troubles, les techniques d’hypnose utilisées (hypnose classique, hypnose Ericksonienne ou RITMO) et le nombre de séances nécessaires dépendront avant tout du type de trouble dont il est question et des particularités de chaque patient.

Chaque individu est unique et l’histoire de ses troubles l’est tout autant, et s’il est possible d’obtenir de bons résultats dès la première séance, il est également possible que le processus de déconstruction de ces mécanismes inconscients soit plus long.

Au-delà du travail en séance, je mettrais à votre disposition, selon votre profil et votre personnalité, une série d’exercices, d’ancrages et de techniques d’auto-hypnose qui vous permettront de continuer le travail amorcé lors de la séance dans votre vie de tous les jours.

État d’hypnose et sommeil

Au début d’une séance d’hypnose, l’hypnothérapeute invite le patient à focaliser son attention sur une seule chose, empêchant ainsi un mental un peu trop envahissant de divaguer ou de ruminer, et permettant alors au corps et à l’esprit de se détendre.

Même si l’état de conscience modifié, aussi appelé état d’hypnose ou état hypnotique, n’est pas un état de sommeil à proprement parler (rappelons que vous restez totalement conscient durant toute la séance), l’état de relaxation dans lequel amène l’induction hypnotique est souvent comparé à un état proche de celui de l’endormissement.

Très utile pour apprendre à se relaxer et à lâcher prise, il l’est tout autant pour se libérer des angoisses générées par l’insomnie et par la “peur de ne pas dormir”.

Désactiver un état d’hypervigilance et programmer la détente

Une fois l’état d’hypnose atteint, il devient plus facile d’accéder aux pensées anxiogènes, aux blocages et aux ancrages négatifs générés par l’inconscient et responsables de vos difficultés à trouver le sommeil, afin de les déconstruire et de les remplacer par de nouvelles pensées et images mentales propices à la relaxation et à l’endormissement.

L’idée est alors de créer de nouvelles associations d’idées positives autour de la notion de sommeil afin de créer un univers dans lequel vous vous sentez en sécurité et détendu à l’idée d’aller vous coucher.

Une fois chez vous, il vous sera possible de réactiver ces ancrages positifs créés lors des séances grâce à l’autohypnose, par exemple, en vous visualisant dans un endroit calme et apaisant, ou en vous imaginant dans la salle de contrôle de votre propre corps, prêt à appuyer sur le bouton “sommeil” qui vous permettra de vous endormir facilement et rapidement.