Hypnose pour phobie et peur

Hypnose Phobie Peur 1

Au même titre que le stress et l’anxiété qui sont des mécanismes naturels nécessaires à la survie de l’espèce, la peur à une fonction bien précise et indispensable. Cependant, lorsque celle-ci se manifeste de manière chronique, continue ou démesurée, elle peut vite devenir handicapante et invalider la personne qui la subit au quotidien.

L’hypnose thérapeutique et la technique RITMO s’avèrent alors être des thérapies efficaces et qui permettent d’obtenir des résultats rapides lorsqu’il est question de traiter une phobie car celles-ci travaillent directement là où nous façonnons nos propres peurs : dans l’inconscient.

La peur, une émotion indispensable

La fonction première de cette émotion de courte durée est de nous faire prendre conscience d’une situation potentiellement dangereuse afin d’y focaliser notre attention. Généralement, la peur déclenche automatiquement le mécanisme du stress et toutes les réactions physiques et physiologiques que cela implique, pour préparer l’individu à la fuite ou à l’attaque. Elle incite à mobiliser toutes les ressources nécessaires face à une menace pour protéger ou se protéger.

Lorsque la peur se transforme en phobie

Lorsque l’on parle de phobie, il est alors question de la manifestation d’une peur intense en excès, de manière totalement démesurée et incontrôlable. L’objet de la phobie peut être potentiellement dangereux (une araignée, un voyage en avion), cependant, il se peut également que la peur entraîne des réactions totalement irraisonnées face à une situation qui en apparence ne présente aucun danger (peur de l’obscurité, peur de vomir ou peur de rougir en public).

Si certaines phobies sont ponctuelles, et la probabilité d’être confronté à la situation phobogène sont limitée dans le temps et l’espace (comme dans le cas de la peur de l’avion par exemple), d’autres peuvent être source d’angoisse au quotidien et handicaper profondément la vie de la personne phobique.

Les causes des phobies

Hypnose Phobie Peur 2

Dans la majorité des cas, les causes d’une phobie sont d’origines multifactorielles.

Si le facteur génétique entre parfois en jeu, l’éducation, la culture et les facteurs environnementaux et sociaux jouent également un rôle important dans la construction des peurs et des phobies.

Dans certains cas, par exemple en cas de phobie sociale, il est courant que les enfants aient hérité leurs peurs de leurs parents, où du moins qu’ils aient tendance à répéter les mêmes schémas vécus durant l’enfance (peu de visites ou de contact social, parents asociaux).

Dans certains autres cas, l’agoraphobie ou la peur de parler en public notamment, la phobie peut apparaître suite à un événement jugé comme traumatisant et qui a durablement marqué l’esprit de l’individu durant son enfance (l’enfant s’est perdu au milieu d’une foule d’inconnu ou il a vécu une mauvaise expérience lors d’une prise de parole en public).

Dans la majorité des cas, la phobie est liée à d’autres peurs appelées peurs primaires, comme la peur de perdre le contrôle, la peur du rejet, de l’abandon, ou la peur de la mort.

Les symptômes et les conséquences des phobies

Indépendamment de la phobie dont il est question, les symptômes sont toujours plus ou moins les mêmes.

La personne phobique a tendance à ressentir une très forte anxiété à l’idée de la situation potentiellement phobogène. Dans le cas où une date a été fixée (par exemple lors d’un voyage en avion ou d’une présentation orale), plus l’échéance s’approche et plus la personne phobique aura tendance à développement des symptômes et des troubles annexes : état d’hypervigilance, anxiété aiguë, crise de panique, insomnies, troubles de l’appétit, de l’humeur, dépression…

Si la situation le permet, la personne phobique va chercher à éviter tant que possible l’objet de sa phobie. Selon le type de peur dont il est question, cette tendance à l’évitement peut s’avérer réellement handicapante, notamment dans le cas d’agoraphobie ou d’anxiété sociale, et obligera la personne à se renfermer sur elle-même et à éviter les lieux publics, les interactions sociales et les potentielles nouvelles rencontres et opportunités.

Quelles phobies est-il possible de travailler avec l’hypnose

Hypnose Phobie Peur 3

Il existe un nombre incalculable de phobies. Parmi les plus couramment évoquées lors des séances d’hypnose, on retrouve :

  • La peur de l’avion
  • La peur du noir
  • Les phobies sociales (peur de parler en public, agoraphobie, anxiété sociale, etc.)
  • La peur de vomir
  • La peur du sang
  • L’hypocondrie
  • La claustrophobie
  • L’acrophobie (la peur des lieux élevés)
  • L’arachnophobie ou l’entomophobie (la peur des insectes)

Au-delà des phobies les plus courantes et quel que soit le type de phobie dont il est question, l’hypnose thérapeutique peut être d’une grande aide pour mettre un terme à cette peur irraisonnée et reprendre le contrôle de ses émotions.

Hypnose Phobie Peur 4

Comment l’hypnose travaille-t-elle sur les peurs et les phobies ?

Peur, stress, anxiété, dégoût, toutes les émotions et les réactions que nous ressentons à un moment donné sont le fruit d’associations d’idées inconscientes. La mémoire, les émotions et les mécanismes et automatismes qui régissent notre quotidien trouvent tous leur source, loin de la logique et de la rationalité, dans le même endroit de notre cerveau : l’inconscient.

La phobie : un mécanisme inconscient

Si la prise de conscience et la connaissance de l’origine d’un trouble peuvent parfois être utiles pour déconstruire et reconfigurer une association d’idées ou une croyance limitante négative, dans le cas d’une phobie, la rationalité n’a que peu d’utilité.

La majorité des phobiques sont conscients de l’irrationalité et de l’illogisme de leurs peurs, pourtant cette compréhension ne permet en rien de mettre un terme aux automatismes dysfonctionnels et aux réactions compulsives irrationnelles, car en cas de phobie, ce sont les émotions qui prennent le dessus sur la logique et la rationalité.

Un accompagnement thérapeutique adapté à votre phobie

Hypnose Phobie Peur 5

Chaque patient est unique et sa phobie peut avoir de multiples origines.

Lors de la première séance d’hypnose, un premier entretien nous permettra d’identifier ensemble la nature de votre phobie, son mode de fonctionnement et ses manifestations. De cette manière, il nous sera ensuite possible de mettre en place une démarche adaptée à votre personnalité et à votre histoire, afin que vous puissiez atteindre les objectifs espérés, à savoir, vous débarrasser de votre phobie et apprendre à gérer vos émotions et vos réactions au quotidien.

Désensibiliser grâce à l’hypnose

L’hypnose a donc ici pour objectif de réorganiser les associations d’idées et les apprentissages inconscients qui sont à l’origine de votre phobie.

L’un des premiers travaux effectués lors des séances d’hypnose consistera donc à transformer votre état émotionnel et vos réactions lorsque vous êtes confronté à l’objet de votre phobie : on parle désensibilisation.

Lorsque la phobie est le résultat d’un traumatisme, certaines techniques complémentaires à l’hypnose, comme la technique RITMO, peuvent être d’une grande aide pour reprogrammer l’inconscient et modifier les associations d’idées et les apprentissages erronés à l’origine de vos peurs irrationnelles.

Travailler sur le lâcher-prise et le besoin de contrôle

Derrière la plupart des angoisses et des peurs se cache souvent un grand besoin de contrôle et de sécurité.

Dans certains cas, le patient sera invité à se laisser envahir par sa peur plutôt que de lutter et de s’y résister. Il sera alors question d’accepter la peur et d’accepter la mort, la critique, l’échec, le rejet ou le regard des autres, et de dédramatiser la situation ou la phobie en question afin de rompre la boucle phobique.

Dans d’autres cas, notamment en ce qui concerne les phobies sociales, la séance d’hypnose sera davantage orientée vers un travail sur la confiance en soi pour apprendre à gérer le stress, les états d’anxiété et le besoin de contrôle.

Dans cette optique, après les séances d’hypnose, je mettrais à votre disposition certaines techniques d’auto-hypnose qui vous permettront de continuer ce travail de manière autonome. De cette manière, vous apprendrez à gérer vos angoisses, vos émotions et vos réactions au quotidien, ce qui vous permettra de regagner confiance en vous et d’avancer à nouveau vers un futur serein et libéré de vos peurs.