Hypnose et addictions

Hypnose Addiction 1

Parfois, avoir conscience des effets néfastes d’une addiction ne suffit pas à l’enrayer définitivement. Même si cette prise de conscience est essentielle, elle n’est que le premier pas vers une future libération.

Grâce à l’hypnose, il est possible d’effectuer un travail complet pour se libérer d’une addiction, quelle qu’elle soit : depuis la prise de conscience des éléments qui déclenchent cette envie, à la déconstruction des mécanismes inconscients qui vous poussent à continuer, malgré les effets et conséquences négatives que cela entraîne.

Comment fonctionne l’addiction ?

L’addiction est définie aujourd’hui comme une affection cérébrale chronique. Elle caractérise une absence de liberté face à un comportement ou à la consommation d’une substance malgré le fait qu’il y ait des répercussions, aussi bien du point de vue physique, que du point de vue mental, social et économique.

En d’autres termes, l’addiction c’est lorsque l’on devient esclave de sa consommation.

Dans la majorité des cas, une addiction est la résultante de 3 éléments :

  • un milieu (professionnel, social ou familial) favorisant l’addiction ;
  • un objet ou un produit qui sera plus ou moins addictogène ;
  • une personnalité spécifique, plus ou moins fragile et susceptible de tomber plus facilement dans la dépendance.

Les mécanismes de l’addiction

Prenons l’exemple de la cigarette. Si je vous demande de vous rappeler de votre première cigarette, il y a fort à parier que vos souvenirs soient loin d’être des plus agréables. Et pour cause, fumer n’est pas un acte naturel et les premières réactions de notre corps lorsqu’il est exposé aux substances contenues dans une cigarette ont été les mêmes pour tout le monde (nausée, toux, vertige, dégoût, etc.) : on parle d’aversion.

Pourtant à force d’insister, vous avez fini par convaincre votre cerveau de votre envie de fumer jusqu’à ce que celui-ci intègre ce nouveau comportement comme étant normal, voir indispensable.

En provoquant la libération de dopamine (un neurotransmetteur associé à la sensation de plaisir), les substances addictives contenues dans la cigarette, comme la nicotine, ont alors fait naître peu à peu une certaine dépendance et une sensation de manque lorsque votre corps était privé de la substance et de la sensation de plaisir associée à sa consommation.

Aujourd’hui, vous êtes peut être convaincu d’aimer fumer, que cela vous fait du bien et que vous avez de bonnes raisons, notamment parce qu’à chaque cigarette, le circuit de récompense est activé.

Pourtant si vous prenez le temps d’écouter votre corps, il se peut que celui-ci tente encore de vous en dissuader au travers des mêmes réactions expérimentées lors de votre première cigarette, cette fois-ci sous une forme presque imperceptible. Cependant, les effets du manque étant plus importants que l’aversion, vous continuez à fumer malgré un certain dégoût qui persiste.

L’hypnose thérapeutique peut vous aider à vous défaire de vos habitudes néfastes en travaillant directement sur les mécanismes inconscients qui en sont à l’origine.

Votre cerveau a donc fait du “bon travail”, mais tout n’est pas perdu.

Hypnose Addiction 2

Quels types de dépendance peut-on travailler avec l’hypnose ?

On a tendance à penser que les addictions au tabac, à l’alcool, aux médicaments et aux drogues sont les plus courantes, mais ce n’est pas sans compter sur les évolutions sociétales auxquelles nous devons faire face depuis le début du XXI° siècle.

Ces addictions existent toujours bien évidemment, mais d’autres, plus silencieuses, sont venues s’ajouter à la liste.

Aujourd’hui, en tant qu’hypnothérapeute, je travaille avec des patients souffrants de dépendances variées, allant de l’addiction aux jeux vidéo, au pari sportif, en passant par les addictions à la nourriture, au sexe ou aux achats en ligne.

Toutes ces addictions fonctionnant selon le même type de schéma, il est possible d’utiliser les mêmes types d’outils thérapeutiques pour les prendre en charge, à savoir, l’hypnose et la technique RITMO.

Hypnose Addiction 3

Comment l’hypnose thérapeutique peut-elle aider à se libérer des addictions ?

Que nous décidions de travailler à l’aide de l’hypnose, de la technique RITMO, de l’EFT ou de la PNL, une première prise de connaissance est indispensable afin de mettre en place la stratégie thérapeutique la plus adaptée à votre profil.

Faire le bilan de votre dépendance

Comme dans beaucoup de cas, lors de la première séance nous établissons ensemble un premier état des lieux de votre rapport à l’objet de votre addiction et de votre niveau de dépendance.

Par exemple, dans le cas de la cigarette, il s’agira de faire un point sur le nombre de cigarettes consommées au quotidien, les cigarettes que vous jugez “importantes” et les situations qui vous poussent à fumer.

Toutes ces informations nous permettront de mettre en place une stratégie personnalisée afin d’adapter la séance d’hypnose à votre histoire et à vos objectifs.

Reconnaître l’intention positive du comportement

Derrière une dépendance quelle qu’elle soit, il existe souvent le besoin de combler un manque ou un besoin : de distraction, de partage, de relaxation ou un besoin d’appartenance à un groupe social.

Le premier travail lors d’une séance d’hypnose sera donc de reconnaître le besoin qui est compensé par le comportement addictif.

Et si le patient a parfois du mal à identifier ce besoin, son inconscient lui, dispose de toutes les ressources nécessaires pour comprendre les raisons profondes qui soutiennent de tels comportements.

Modifier les associations d’idées inconscientes grâce à l’hypnose

Quel que soit le domaine, notre cerveau fonctionne généralement par associations d’idées. Et la plupart du temps, nous avons tendance à associer une cigarette, un verre d’alcool ou la prise d’une drogue à un moment de détente, une pause, ou une manière de gérer son stress et de relâcher la pression.

En travaillant avec l’inconscient grâce à l’hypnose, il est alors possible de repenser ces associations néfastes et de déconstruire les mécanismes et schémas inconscients à l’origine de votre addiction afin de les remplacer par de nouveaux automatismes plus sains et constructifs.

Hypnose Addiction 4

Sevrage et sensation de manque

La plupart des gens qui souhaitent arrêter le tabac, l’alcool ou la drogue surestiment énormément l’effet du manque et l’impact de la période de sevrage sur leur vie quotidienne.

Cette peur sert d’ailleurs souvent d’excuse pour repousser la décision.

Pourtant, en cas d’arrêt du tabac, les effets du manque sont souvent plus d’ordre psychologique que lié à une réelle dépendance chimique à une substance.

L’hypnose thérapeutique est donc tout indiquée pour aider à changer ses perceptions face aux notions de manque, de sevrage et à se préparer pour cette nouvelle étape de vie plus saine, loin des idées reçues.

Combien de séances d’hypnothérapie faut-il pour se débarrasser d’une addiction ?

Parmi les autres thérapies brèves, l’hypnose (qu’il soit question d’hypnose classique ou d’hypnose Ericksonienne) s’avère être l’une des plus efficaces pour régler les problèmes de dépendances et d’addictions, et ce, en très peu de séances.

Dans la majorité des cas, une seule séance  d’hypnose suffit à modifier durablement le comportement de la personne. Cependant, je conseille généralement d’effectuer une à plusieurs séances d’hypnose supplémentaires pour renforcer ce nouveau comportement et vous assurer de ne pas replonger dans votre addiction dès que l’occasion se présentera à vous.

Le nombre de séances d’hypnose dépend donc plus généralement de l’addiction dont il est question, de votre niveau de dépendance, mais également de votre histoire et de votre niveau de motivation.

Car il est nécessaire de rappeler que même si l’hypnose s’avère être un outil thérapeutique particulièrement efficace pour gérer les problèmes de dépendance, il n’en demeure pas moins que votre motivation et votre envie de vous libérer de votre addiction sont essentielles à la réussite de la thérapie.