Votre systéme énergétique

Votre systéme énergétique

Malgré les apparences, et à l’encontre des dogmes de la science et de la médecine conventionnelle, une personne ne se limite pas qu’à son corps physique. En effet, nous sommes également constitués de corps énergétiques dits « subtils », car décrits comme beaucoup moins denses que le corps physique, et invisibles pour la majorité des êtres humains.

Comme des poupées russes, nous sommes formés d’un ensemble de corps subtils emboitées les uns dans les autres.

NOS DIFFéRENTS CORPS SUBTILS (du centre vers la périphérie)

  • Le corps physique : C‘est un noyau organique qui nous offre un véhicule ainsi qu’une interface avec la dimension du monde matériel. Il nous permet de le percevoir et d’interagir avec lui grâce à la densité de ses organes, à ses membres et ses cinq sens.
  • Le corps éthérique (ou vital) : On l‘appelle également l’aura de santé. C‘est le corps subtil le plus dense et par conséquent le plus facile à percevoir à l‘œil nu du fait de sa basse fréquence vibratoire.
  • Le corps astral (ou émotionnel): C‘est le siège de l’âme. Il est fait d’attirances et de répulsions engendrant toutes sortes de désirs ou de peurs. Les dérèglements sur ce plan vont engendrer des dérèglements au niveau du corps physique.
  • Le corps mental : C‘est le siège des pensées. Sa fonction est de capter les vérités universelles en provenance du plan spirituel pour les intégrer dans le mental rationnel afin de les adapter aux situations concrètes de la vie (il est donc important de ne pas se laisser dominer par son mental).
  • Le corps causal (au spirituel) : C’est le réceptacle de toutes les expériences vécues au cours de nos vies antérieures (ou karma). En accédant en conscience au plan causal, nous pouvons comprendre les événements de notre vie et les transformer.
  • Le corps bouddhique (ou christique) : C‘est le niveau supra mental qui régit les connections et les relations entre toutes choses, l‘ordinateur central qui gère le tout.
  • Le corps atmique (ou divin) : Il est dans l’unité avec le Tout, toute chose. C‘est l‘état d‘éveil à la conscience universelle, Dieu. la Source, le Divin, Dieu… selon les appellations et les croyances.

l'aura

L’aura est l’émanation des différents corps subtils dont nous sommes constitués. L’aura se présente comme une sorte de halo fluidique plus ou moins lumineux entourant chaque être vivant.

Sa fonction est principalement protectrice, mais elle permet également des échanges entre nous et toutes les créatures vivantes, ainsi qu’avec les forces de la nature. Elle joue le rôle d’une antenne qui capte les filtres les différentes influences subtiles auxquelles nous sommes exposés. La qualité de son rayonnement peut être exprimé en terme de couleur, de pureté de luminosité et d’intensité.

Elle est l’expression de notre état physique, psychique et de notre évolution spirituelle. La distance de son rayonnement est très variable selon les individus et peut aller de plusieurs mètres à plusieurs kilomètres selon le Degré dévolution de chacun.

Aura

Les Chakras

Le mot chakra signifie roue ou disque. Ce sont des centres d’énergie mettant le corps humain en contact avec les énergies vitales cosmiques (venant du cosmos) et telluriques (issues de la Terre). Ils se présentent sous la forme de vortex d’énergie évoquant la forme d’un entonnoir.

Ces centres ont pour rôle de capter, transformer et redistribuer l’énergie vitale dans tout organisme vivant. Les chakras sont reliés aux différentes glandes endocrines qui sécrètent les hormones, régulant ainsi l‘action des organes et des cellules. Une cascade parfaitement structurée et dont l’équilibre démarre par le plan énergétique.

On s’accorde à dénombrer 7 chakras principaux, sachant qu’il existe aussi des chakras secondaires et tertiaires, mais leur connaissance n’est pas indispensable à la bonne pratique de l’énergétique. Veuillez trouver ci-dessous les chakras majeurs accompagnés de leur nom original en sanskrit, ainsi que leur emplacement sur le plan vertical et enfin leurs fonctions principales.

Les 7 chakras majeurs (du périnée vers le sommet du crâne)

  • Le chakra racine « Muladhara » (au niveau du périnée/prostate) : A travers lui se crée la relation entre l’énergie humaine et terrestre. Il est lié à l‘enracinement dans la réalité physique.
  • Le chakra sacré « Swadhisthana » (au niveau du pubis) : Il est le centre de l’énergie physique, sexuelle et créatrice. A ce chakra sont reliés l’utérus, la prostate, l’érection et la spermatogenèse.
  • Le chakra du plexus solaire « Manipura » (au-dessus du nombril): Le plexus solaire est le centre de l’action et de sa relation à la société. Les organes suivants de la cavité abdominale y sont reliés : l’intestin grêle et le côlon, l’estomac, le duodénum, le foie, la vésicule biliaire, le pancréas, les reins, les glandes surrénales.
  • Le chakra du cœur « Anahata » (au centre de la poitrine) : Le chakra du cœur est le centre des sentiments et du pardon. Plus il est ouvert, et plus notre capacité à aimer et être aimé s’étend. Il est également le centre de la régulation du système immunitaire.
  • Le chakra de la gorge « Vishudda » (au niveau de la gorge) : Il régule les fonctions de la communication orale, les organes respiratoires ainsi que la thyroïde.
  • Le chakra du troisième œil « Ajna » (au milieu du front) : Le « troisième œil » est lié à notre capacité de visualisation, de compréhension des concepts mentaux, à nos intuitions.
  • Le chakra couronne « Sahasrara » (au sommet du crâne) : A travers lui s‘établit la relation de l’homme avec l’énergie cosmique Il est le centre de la spiritualité et de la connaissance.

Les nadis

Les nadis sont des conduits d’énergie subtile qui véhiculent l’énergie vitale le long de la colonne vertébrale.
Ces canaux, plus subtils que les Méridiens, se situent dans le corps astral (qui interpénètrent le corps physique, comme tous les autres corps subtiles).

 Ce sont comme des faisceaux lumineux qui véhiculent la vie au sein même de vos cellules. Leurs principaux croisement se situe au niveau des chakras qu’ils alimentent en énergie pure.

Les glandes endocrines et les chakras

Les glandes endocrines sont responsables de la distribution des hormones dans tout l’organisme par l’intermédiaire du sang. Ses hormones agissent comme des messagers qui contrôlent les fonctions de l’organisme.
Les glandes endocrines sont en relation avec les 7 chakras majeurs.

 Elles créent un lien entre le corps physique et le corps énergétique.
Le déséquilibre d’un chakra peut nuire au fonctionnement de la glande endocrine qui lui correspond.

Emotions et maladies

Notre corps physique réagit immédiatement à nos états de conscience et à nos états d’âme. Le corps traduit les maux de l’âme. Le stress, les pensées, les émotions et les sentiments négatifs déterminent des troubles émotionnels qui modifient automatiquement l’activité de nos organes.

Ces émotions négatives aboutissent à des troubles fonctionnels.
Les émotions prennent une place importante dans la compréhension des maladies. Lorsqu’elles sont excessives, refoulées ou stockées dans l’organisme, les émotions sont sources de nombreux déséquilibres et de maladies.

Les blocages émotionnels forment des nœuds dans le corps. Les blessures affectives, les chagrins, les déceptions de toutes sortes les traumatismes psychiques laissent des traces au niveau émotionnel.

Ces émotions négatives restent stockées dans le corps physique et énergétique. Elles sont localisées dans le système digestif, au niveau de l’intestin, siège à la foi de l’énergie et des émotions. Appelé le plexus solaire.

Déréglement interieur

L’énergie a une puissance et les méridiens une résistance, comme une ampoule électrique. Si l’intensité électrique est adaptée à l’ampoule, cette dernière éclaire. Si l’intensité est trop forte, l’ampoule grille. Si l’intensité n’est pas assez forte, l’ampoule ne s’allume pas.

C’est mathématique ! Car oui, les méridiens peuvent aussi griller, ou bien surchauffer. La médecine conventionnelle l’appelle l’inflammation : ces troubles avec un suffixe «-ite» comme une artérite, ou phlébite ou bien encore tendinite. Lorsque vous touchez la zone atteinte, c’est chaud et bien rouge.

Quand il y a un vide d’énergie, une lassitude, une fatigue, un épuisement s’installent. Il est associé à une envie de ne rien faire et/ou de ne pas parler. On veut juste s’allonger et ne plus quitter le lit. Notre conscience traduit les perceptions du corps énergétique par des sensations, puis des douleurs.

Les émotions négatives aggravent le processus, surtout quand elles persistes ou se répètent sans fin : colère révolte, frustration, sentiment d’injustice… Tout se dérègle lentement, mais sûrement si vous n’êtes pas vigilant.
Car le corps physique c’est comme une maison, il faut faire les réparations nécessaires et au bon moment. Plus on laisse traîner, plus le désordre s’accumule.

Fermer le menu