Fleur de bach info

Fleur de bach

Domaine d'intervention

Les remèdes de Bach présentent de très nombreuses indications : 
  • Les troubles du psychisme de l’humeur et du comportement tels que :
  • l’anxiété, angoisse, dépression, nervosité excessive, manifestations hypocondriaque, agitation, instabilité, agressivité, inhibition, troubles de l’attention, insomnie, obsession, pulsions incontrôlées etc.
  • Les maladies fonctionnelles :
  • c’est-à-dire sans lésion anatomique décelable est dû à une perturbation d’un ou de plusieurs organes par exemple l’allergie, la colite, la spasmophilie, les troubles des règles et les troubles psychosomatiques en général :
    • Le surmenage et la fatigue
    • Les problèmes scolaires et la préparation aux examens
    • L’aide au sevrage ( Tabac, alcool, drogue, médicaments)
    • Les périodes critique de la vie naissance, poussée dentaire, puberté, crise d’adolescence, entrer dans la vie active, grossesse et Accouchement, ménopause, convalescence, deuil, choc, moraux etc.

Mais les remèdes de Bach sont aussi très utiles, en dehors de tout contexte de maladie, simplement pour aider la personne à faire face à tous les changements, toutes les difficultés, toutes les douleurs de l’existence et les aborder avec courage, paix, harmonie est raison. Il favorise l’équilibre et l’épanouissement de l’être humain et permettre certainement de lui éviter, de se fête, bon nombre de maladie. Il participe donc un art de vivre.

Ils sont d’un grand secours à chaque fois que l’esprit est envahi par des sentiments intenses et négatives telles que : peur, tourments, obsessions, pulsions, indécision, faiblesse, fuite mentale, doute, découragement, indifférence, repli, tristesse, désespoir, égoïsme, rigidité, insatisfaction, ressentiment, mépris, intolérance, haine, colère, jalousie, désir de pouvoir, cruauté etc.

Un peu d'histoire

C’est à Edward Bach, un médecin homéopathe et bactériologiste, que l’on doit ces élixirs floraux appelé « Fleurs de Bach ».

Ce Gallois consacra sa vie à identifier les émotions et à tenter de les rééquilibrer, persuadé que « pour être en bonne santé, il faut être en harmonie avec son âme ».

Il a répertorié 38 fleurs correspondant chacune, selon lui, à un état d’esprit particulier. Il les a rassemblées au sein d’élixirs floraux appelés « Fleurs de Bach ».

Il les a donc définies en 7 groupes d’émotions, qui correspondent aux conflits existant en chacun de nous :

  • la peur,
  • l’incertitude,
  • le manque d’intérêt pour le présent,
  • la solitude,
  • l’hypersensibilité aux influences,
  • le découragement ou le désespoir,
  • la préoccupation excessive du bien-être des autres.

les 38 fleurs de Bach

Chacun des 38 remèdes découverts par le Dr Bach s’adresse à un trait de caractère ou à un état émotionnel particulier.
En résumé :

  • Agrimony – torture mentale derrière un visage souriant
  • Aspen – peur ou anxiété d’origine inconnue
  • Beech– intolérance
  • Centaury – ceux qui sont exagérément au service des autres
  • Cerato – en permanence à la recherche de l’opinion des autres
  • Cherry Plum – peur de perdre le contrôle
  • Chestnut Bud – incapacité à apprendre de ses erreurs
  • Chicory – amour possessif
  • Clematis – rêver de l’avenir sans faire attention au présent
  • Crab Apple – remède de purification Elm – accablé par la responsabilité
  • Gentian – découragement après un échec
  • Gorse – perte de l’espoir et défaitisme
  • Heather– égocentrisme et auto-préoccupation
  • Holly – haine, désir de vengeance, jalousie, suspicion
  • Honeysuckle – nostalgie, vivre dans le passé
  • Hornbeam – fatigue à l’idée de faire quelque chose
  • Impatiens – impatience
  • Larch – manque de confiance en ses capacités
  • Mimulus – peur de choses connues
  • Mustard – tristesse profonde sans aucune raison apparente
  • Oak – gens infatigables qui dépassent la limite de l’épuisement
  • Olive – épuisement suite à un effort
  • Pine – culpabilité
  • Red Chestnut – anxiété excessive pour ses proches
  • Rock Rose – terreur et peur extrême
  • Rock Water – abnégation, rigidité, auto-répression
  • Scleranthus – incapacité de choisir entre des alternatives
  • Star of Bethlehem– choc, chagrin
  • Sweet Chestnut – extrême angoisse, tout a été essayé et rien n’est possible
  • Vervain – excès d’enthousiasme, révolte face à l’injustice
  • Vine– exige l’obéissance, directif, dominateur et inflexible
  • Walnut – protection des influences extérieures ou lors de périodes de changement Water Violet – solitaire, réservé
  • White Chestnut – pensées non désirées, arguments mentaux
  • Wild Oat – incertitude quant à sa direction dans la vie
  • Wild Rose – résignation, apathie
  • Willow– auto apitoiement, ressentiment

Mode de fabrication : comment c'est fait ?

La fabrication des fleurs de Bach, comme de tous les élixirs floraux contemporains, est toujours réalisée selon la méthode originale du Docteur Édouard Bach qui date des années 1930. Il a mis au point son procédé en observant les gouttelettes de rosée déposées sur des pétales. Il avait pressenti que la chaleur du soleil permettait de transmettre « l’énergie vibratoire » des fleurs aux gouttes de rosée.

Concrètement, le principe de l’élaboration des fleurs de Bach vise donc à reproduire le phénomène naturel de la rosée du matin.

L’essence mère est préparée à partir de plantes ou de fleurs fraîchement couper et additionnées d’eau de source pure. Puis, on applique soit la méthode dite de « solarisation », soit celle de « l’ébullition ».

  • La solarisation :

La méthode solaire permet de préparer vingt essences à base des fleurs délicates qui fleurissent en été.

Les pétales de fleurs sont exposées plusieurs heures au soleil dans un récipient rempli d’eau de source. Cette phase dite de « dynamisation » doit se réaliser par une journée très ensoleillée.

L’eau s’imprègne sous l’action du soleil du « message » de la fleur, elle « s’énergise».

  • L’ébullition :

On chauffe à feu doux, pendant 40 minutes, les tiges fleuries dans une casserole à moitié remplis d’eau de source puis on laisse refroidir. Cette méthode permet de préparer les 18 autres fleurs à partir d’arbustes et de plantes qui fleurissent en début d’année, ou lorsque les fleurs sont trop grandes ou encore pour les rameaux fleuris.

Les fleurs sauvages choisies, dans une zone éloignée de la pollution, doivent être cueillies juste avant ou juste après leur éclosion car elle présentent les meilleurs qualités énergétiques à ces deux moments précis.

  • La filtration :

Après la macération, qui suit la solarisation ou l’ébullition, vient la phase de filtration. Quelque soit la méthode, le résultat obtenu se nomme « la solution » ou « L’essence mère ».
Puis, on verse ladite solution dans de petits flacons ambrés pour la protéger de la lumière. Enfin, pour la conserver plus longtemps, on ajoute de l’alcool à 40° (par exemple cognac, chérry, brandy ou alcool de raisin pour les Fleurs de Bach original).  L’alcool permet en effet de maintenir les substances actives, de stabiliser la préparation et d’éviter les microbes. Il conduit aussi à la substance dans l’organisme, ce qui augmente l’effet curatif.

MODE D'EMPLOI : COMMENT CA MARCHE

Il existe plusieurs manières d’utiliser les Fleurs de Bach selon le résultat souhaité et le type d’affection à traiter, de la plus simple à la plus complexe. Sous une forme liquide, elles peuvent être prises séparément ou associées les unes aux autres (pour rester significatif, le mélange ne dépassera pas six fleurs). Elles se prennent pures ou diluées.

Le docteur Bach préconisait de ne mélanger au maximum que six fleurs entre elles, sinon leur efficacité risquait d’être amoindrie.

Ces remèdes, entièrement naturels, peuvent être utilisés pour diverses sortes de problèmes, allant du sommeil difficile au stress ou à la dépression en passant par les phobies, les symptômes de la ménopause ou encore la dépression postnatale.

Enfin, avantage énorme de ce traitement naturel, il peut être pris en complément d’autres médicaments ou de thérapies, sans risque d’interférence.Gardez en tête que contrairement aux antidépresseurs chimiques – dont nous, Français, sommes de si grands consommateurs -, ces fleurs guérisseuses ne créent ni accoutumance ni possibilité de surdosage, donc aucun risque d’overdose.

  • Quelques gouttes suffisent
Les Fleurs de Bach se présentent sous forme liquide, seules ou mélangées, et sont prises de façon ponctuelle ou régulière selon que l’émotion est passagère ou récurrente. L’élixir pur permet de dépasser une émotion négative ponctuelle,les mélanges de traiter des états plus anciens.Rapides et très simples d’utilisation, il suffit de prendre 2 gouttes de la fleur choisie, pures sous la langue ou diluées dans un peu d’eau. Pour une meilleure efficacité, gardez les gouttes quelques secondes dans la bouche avant de les avaler.

TRAITEMENT SUR LE LONG TERME

Pour venir à bout d’une émotion ancienne, bien ancrée en vous et la soigner de manière durable, optez pour une cure de 20 jours à 1 mois minimum (cure minimale) pouvant être renouvelée jusqu’à 2 fois pour une cure intermédiaire (2 mois) ou une cure optimale (3 mois).

Diluez 2 gouttes dans un verre d’eau à boire par gorgées successives, 4 fois par jour tout au long de la journée. Vous pouvez également verser le matin 8 gouttes de l’élixir choisi (4 fois 2 gouttes, c’est-à-dire la dose normale quotidienne) dans une bouteille d’eau que vous consommerez toute la journée, le matin, le midi, au milieu de la journée et le soir au coucher.

Faites un premier bilan dès 15 jours de cure (vous devez ressentir quelques effets, confirmés normalement dans la troisième semaine de traitement) pour vérifier si vous prenez bien l’élixir le plus adapté à votre personnalité ou si vous devez en prendre un autre, voire en mélanger plusieurs.

Dès que vous sentez que vos symptômes ont disparu, vous pouvez arrêter de prendre le traitement floral.

Fermer le menu