EFT arret tabac

EFT arrêt tabac

Le travail sur l’arrêt du tabac vise à :
  • Vous aider à gérer les envies en vous déprogrammant du « mode fumeur » : habitudes et automatismes
  • Contrôler les émotions liées au tabac
  • L’EFT agit sur la dépendance psycho-comportementale.
  • Nettoyer les émotions, les appréhensions et les croyances liées à l’arrêt du tabac.
  • La reprogrammation par L’EFT va rendre la perception de la cigarette comme indésirable.

L'Addiction emotionnelle

L’EFT est une alternative aux méthodes qui ne prennent pas en compte l’aspect émotionnel de la dépendance au tabac. En effet, les aspects émotionnels sont souvent sous-estimés.

Et pourtant, pas mal de personnes éprouvent des difficultés à arrêter de fumer parce qu’il y a souvent de nombreuses difficultés émotionnelles non résolues qui doivent être atténuées avant
que la personne n’aie plus besoin de se calmer avec le tabac.

L’EFT permet de faire disparaitre en quelques minutes la plupart des émotions négatives, telles que peur, anxiété, stress, tristesse, la culpabilité.

Voici quelques exemples :

  • Un deuil non fait, une séparation, un trauma non résolu, qui se dissimule derrière l’habitude de sortir une cigarette du paquet dès qu’une émotion similaire surgit…
  • La peur de ne pas pouvoir y arriver : le doute de sa capacité à se passer de cigarette suffit parfois à lui-même pour créer des pensées obsessives et à y succomber pour relâcher la tension qu’elle crée.
  • La tristesse : des émotions comme le vide ou la tristesse sont parfois prises pour du manque, mais à y regarder de près, voilà ce qui peut créer de la déprime après un arrêt de la cigarette.
  • Le stress : même si ce mot peut cacher des choses très diverses, le stress est souvent cité comme une cause majeure de rechute.

L'addiction comportementale

Cette addiction est retrouvée chez la très grande majorité des fumeurs.
Le corps est habitué à faire le geste de fumer. Des liens se créent entre la cigarette et les différents stimuli de l’environnement et le cerveau en tire un apprentissage, à l’insu même de son propriétaire. On parle alors de réflexes conditionnés.

Ainsi, la cigarette s’associe à différents moments qui rythment la journée et la répétition de ces moments renforce en permanence ce conditionnement.

  • le moment du réveil
  • les trajets en voiture
  • les pauses au travail
  • la fin des repas
  • une conversation téléphonique
  • la fin de la journée de travail…

L’EFT permet de faire disparaître en quelques séances toute habitude ou toute association geste-sensation et mettre en place de nouveaux comportements.

L'EFT en pratique

L’EFT à pour objectif de baisser l’intensité de toute émotion négative, jusqu’à la faire disparaître.

  • La technique est basée sur une stimulation de points-réflexes à la surface du corps, par simple tapotement avec les doigts. La stimulation de ces points envoient un message d’influx nerveux au cerveau et l’amènent à se relaxer (stimulation du para-sympathique).
  • Ainsi, les zones dites du cerveau profond (reptiliennes et limbiques) désactivent leurs réactions pré-programmées et conditionnées, permettant le relâchement de l’émotion.
    Ces points réflexes correspondent en médecine chinoise à l’extrémité des méridiens d’acupuncture.

L’EFT présente des points communs avec l’acupuncture, une techniques déjà reconnue pour son efficacité dans l’arrêt du tabac.

Mais comparativement à ces techniques, l’EFT permet un traitement plus ciblé et spécifique des blocages émotionnels présents chez chacun de nous.
L’EFT est souvent décrite comme étant une version émotionnelle de l’acupuncture et sans aiguilles !

En complément des stimulations, l’EFT fait appel à des émotions positives et à des techniques très efficaces de gestion des émotions. Le résultat est souvent la disparition pure et simple de l’émotion négative traitée.

  • Un traitement complet nécessite souvent 2 à 3 séances, même si de nombreuses personnes ont arrêté de fumer avec une seule séance d’EFT.
Fermer le menu